Nous aurons beau militer pour un autre monde, si nous ne transformons pas l’école, cela n’est rien !

Nous aurons beau adopter la sobriété, si nous ne la transmettons pas, cela ne sert à rien !

L’éducation apparaît de plus en plus comme une voie essentielle dans le combat écologique. C’est notamment ce qu’appelait de ses vœux le pape François dans Laudato si’ il y a cinq ans. Mais a-t-on lu cette encyclique au prisme de cet enjeu éducatif ?

En une quinzaine d’articles, le récent numéro de la revue Educatio interroge justement les perspectives éducatives ouvertes par ce texte et ce qu’implique l’écologie intégrale pour ceux qui éduquent aujourd’hui. Dépassant un simple verdissement de l’école, les auteurs s’accordent pour concevoir un changement global de l’éducation. D’ailleurs, le champ est bien plus large que la salle de classe et concerne toute la société : travail de l’esprit certes, mais aussi éducation aux émotions et œuvres manuelles ; en salle ou à l’extérieur ; à l’école ou en dehors de l’institution (la famille, les œuvres de jeunesse). Parents, enseignants, artistes, animateurs, même combat puisque « tout est lié » ! Dans cet esprit de convergence, le numéro accueille des articles universitaires, des comptes-rendus d’expériences pédagogiques, des pistes d’éducation familiale ou pour un mouvement de jeunesse, ainsi que le texte d’une pièce de théâtre qui, tous à leurs façons, traduisent le défi éducatif posé par François. C’est la pédagogie que François prône : la prise en compte des langages de la tête, du cœur, et des mains.

En parcourant cette revue, chacun y trouvera son compte, car nous sommes tous l’éducateur de quelqu’un ! Et chaque geste compte…

[Tous les articles sont accessibles gratuitement en ligne : http://revue-educatio.eu/wp/2021/03/17/sommaire-du-numero-11/ ]

Les derniers articles par Philippe Franceschetti (tout voir)