Imaginez un monde où l’élite dominante, tout en prétendant combattre l’Ignorance, ferait en réalité tout pour la propager. Dans ce monde, la culture servirait à neutraliser les masses (= toi, moi, nous) en étouffant dans l’œuf l’idée même de révolte collective. Ce serait le monde de L’Enseignement de l’Ignorance. Ce monde, c’est le notre.

Ces lignes constituent le résumé officiel de l’adaptation en spectacle video-musicale par Seb Lanz, artiste avignonnais, de l’un des essais les plus importants de l’œuvre du philosophe Jean-Claude Michéa, L’enseignement de l’ignorance. « Un coup de poing. ». C’est ainsi que Seb Lanz a vécu la lecture de l’essai du philosophe montpelliérain. On pourrait en dire presque autant de cette adaptation en spectacle vidéo-musicale .Interloqués par l’affiche, les spectateurs ont pu découvrir cette œuvre lors d’une représentation au théâtre des Carmes à Avignon dans le cadre du festival Off. Cet été, Seb Lanz remet le couvert.

 

C’est quoi, l’ignorance ?

Et si, en réalité, la baisse du niveau scolaire dans notre société actuelle, loin d’être l’antithèse des réformes mises en place depuis plusieurs années, était la conséquence voulue par celles- ci ? Et si la réduction de la capacité de bon nombres de nos contemporains à avoir un regard critique sur notre monde et à remettre en cause le système était souhaitée par les élites dirigeantes ? Et si, pour consolider leur mainmise sur notre société, ces dernières cherchaient à faire disparaître ce qui permet à un être humain de prendre son destin en main et d’écrire l’Histoire à son tour, la connaissance ?

En mettant en scène L’enseignement de l’ignorance au sein de l’association Ddcm qu’il a lui- même fondée, le metteur en scène, musicien et comédien avignonnais s’attaquait à deux défis importants.  Premièrement,  comment  adapter  pour  la  représentation  scénique  un  texte  qui,  à l’origine, n’est pas destiné à l’être et secondement, comment faire pour conserver la radicalité du texte et la transmettre le mieux  possible aux  spectateurs? Deux  défis  que ce spectacle vidéo- musicale a largement relevé.

Soit une œuvre tantôt drôle tantôt ahurissante, dont la principale fonction est de surprendre le spectateur en l’ouvrant à l’univers de la critique: « C’est ma  tâche  de  mise  en  scène  que  de  soutenir  l’attention  du  public  par  le  pouvoir  comique extraordinaire dont je dispose avec des comédiens comme Héléna et Fred. C’est une des clés du propos. On ne peut faire passer un truc aussi énorme que « l’élite maintient la masse par une junk culture dans l’ignorance » que si l’humour nous ouvre la porte du pardon de cette horrible chose. »

Un spectacle à découvrir au festival d’ Avignon cet été, qui étonnera aussi bien les convaincus que les néophytes.

 

 

« D’un côté, bien sûr, nous découvrons chaque jour davantage que le « mouvement qui abolit les conditions existantes » – autrement dit le capitalisme – conduit l’humanité à un monde écologiquement inhabitable et anthropologiquement impossible. Mais de l’autre, nous prenons également conscience qu’il ne sera possible de s’opposer à ce mouvement historiquement suicidaire – ce qui veut dire, tout simplement, de sauver le monde – que si, et seulement si, les générations qui viennent acceptent de reprendre cette résistance à leur compte. »

Jean-Claude Michéa

 

 


 

À voir :

Programme officiel du spectacle sur le site du théâtre le Pandora où il sera joué cet été :

L’ENSEIGNEMENT DE L’IGNORANCE

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Gouelan

Gouelan

"Ne pas tolérer que l'on s'instruise ? Mais pourquoi ?"

Jonathan Livingston le goéland par RIchard Bach
Gouelan

Les derniers articles par Gouelan (tout voir)