Au XIIIe siècle, pour entrer à la faculté de droit, il fallait préalablement étudier la philosophie à la faculté des arts pendant une dizaine d’années… On en est loin. Pourtant, les défis éthiques posés par le technocapitalisme requièrent, plus que jamais peut-être, la sagesse des juges et des législateurs. 

Commerce ou philo ? 

Au Moyen Âge, le droit était soumis au mode dialectique et démonstratif de la discussion philosophique. Son objet était de discerner le juste (en latin, le droit se dit « jus ») et de régler les rapports entre les hommes pour faire respecter la justice et les ordonner au bien commun. « La justice, parmi les autres vertus, a pour fonction propre d’ordonner l’homme en ce qui est relatif à autrui », disait Thomas d’Aquin (…)

[Il vous reste 80% à lire]

Pour lire la suite de l’article, rendez-vous en ligne ou en librairie (liste des 250 points de vente).

En vous abonnant avant le 28 septembre, vous pouvez également recevoir les quatre prochains numéros (à partir du n°12 à paraître en octobre) chez vous.

 

Olivia du Jonchay

Consultante au sein du cabinet de stratégie Basileius, ancien avocat au Barreau de Paris.