Connaissez-vous le journal « La décroissance » ? Un mensuel lyonnais, satirique, fustigeant la vénération moderne des élites (mais pas que) pour l’illimité, le PIB et la technologie. Dans son dernier numéro, le dessinateur Pierre Druilhe et le scénariste Domi imaginent un « Stef le décroissant » dans une BD qui n’a pas manqué de faire sourire la rédaction de Limite.titre

« Stef » est un écolo naïf qui ingurgite les leçons des auteurs de la décroissance et les met en application sur le champ. Voilà que notre bonhomme entend des slogans anti PMA et GPA dans la rue : « non à la marchandisation de l’humain ! »  et qu’il s’unit au cortège, convaincu qu’il faut s’opposer « à la mainmise du capitalisme sur la reproduction humaine ».  « Non à la PMA et la GPA ! ».  En confiance, Stef et ses trois copains enchaînent : « Et non au business des laboratoires ! Et non à la croissance et au capitalisme ! Non à la bagnole et au nucléaire ! ». Mazette ! Voilà que les manifestants, perturbés, se tournent vers les apprentis décroissants et leur lancent  un sympathique «dégagez  bande de bolcheviks ! Anarchistes ! Bobos à vélos ! ».  Les écolos partent donc au courant (après avoir compris qu’il s’agissait de la Manif pour tous) et se retrouvent dans une autre manif. Refroidis par leur précédente expérience, ils attendent de voir… « Non au capitalisme ! Non au nucléaire ! Non aux multinationales ! » . Cette fois-ci, c’est la bonne se disent-ils ! Ils se lancent : « Et non à la GPA et à la PMA ! ». Moment de silence… »Ben quoi, s’étonne Stef, « OGM, PMA, même combat, non ? ». Les manifestants « écolos » se tournent vers eux avant de leur lancer : « Houu ! LGBTO-PHOBES ! Je fais un enfant à 4 si je le veux ! Je change le sexe de mes enfants si je le veux ! ». Et de terminer par un habituel « dégagez bande de fachos, nazis, réacs, etc. ».

Morale de l’histoire, Stef et ses copains ont compris que le slogan le plus adéquat ne pouvait être que celui-ci : « Non à l’illimité sous toutes ses formes ! ».  C’est ce qu’on appelle l’écologie intégrale.  Une écologie authentique qui ne verse pas dans la folie de l’illimité, du big business et du marché sans loi.

Paul Piccarreta

Paul Piccarreta

Directeur de la revue Limite
Journaliste indépendant
Paul Piccarreta