Soirée « écologie intégrale », dans une ferme près de Nantes : certains rapportent du tzatziki sous plastique, Camille, lui, fait griller les steaks de ses vaches à même la grande cheminée. Gouailleuse, je lui demande : « Alors, qui mange-t-on, Fleurette ou Marguerite ? » Et Camille, du tac au tac : « Marguerite ! Comment as-tu deviné ? » 

Le bonheur est dans le Prin 

Pour se rendre à la ferme de l’Île où habite et travaille la famille Prin, il faut traverser Vue, petit village du sud de la Loire, à 20 minutes de Nantes, et suivre une route quasiment invisible jusqu’aux marais. C’est là que les Prin laissent pâturer leurs bêtes la plus grande partie de l’année. Nous nous garons chez Camille, puis marchons à travers champs pour rejoindre la ferme familiale un peu plus loin. Camille, 25 ans, nous attend, en blouse de travail, le sourire aux lèvres. Il en profite pour nous présenter quelques-unes de ses vaches. « Voici Licorne, et là, Liberté. Le taureau qui est caché derrière les autres vaches, c’est Intégrale ! » 

Le troupeau compte 250 têtes, dont 80 vaches et 2 taureaux donnant naissance à 75 veaux par an. À notre grande surprise, nous apercevons une brosse électrique en train de tourner près de laquelle les vaches aiment venir se frotter, une sorte de salon de massage bovin ! Camille nous emmène ensuite à l’intérieur de la maison familiale où nous retrouvons son père Alain. Ancien maraîcher, il est devenu éleveur lorsque Camille a décidé de s’installer avec lui. Il est aussi diacre depuis 10 ans. Sa femme Maria, qui est nourrice, nous rejoindra un peu plus tard. 

C’est en 1840 que le grand-père de l’arrière-grand-père de Camille s’est installé dans ces marais du Pays de Retz, à 25 km de l’océan. Une famille enracinée, mais atypique (…)

[Il vous reste 80% à lire]

En arche (couverture)-minPour lire la suite de l’article, rendez-vous en ligne ou en librairie (liste des 250 points de vente).

En vous abonnant avant le 15 juin, vous pouvez également recevoir les quatre prochains numéros (à partir du n°11 à paraître en juillet) chez vous.